APPRENDRE AVEC PLAISIR

PRÉSENTATION DU PROJET

Les directives nationales visent :

 

- la réussite de tous les élèves ;

- la lutte contre les inégalités ;

- le développement du mieux être de l’élève à l’école ;

- à considérer la maternelle comme un cycle à part entière.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

L’intérêt de cette classe expérimentale réside dans sa vision originale des apprentissages : elle propose une pédagogie, celle de Maria Montessori, basée sur l’observation de l’enfant, qui prend en compte les intérêts et les besoins de l’enfant de 3-6 ans pour étayer les apprentissages.

Entre 3 et 6 ans, les enfants sont curieux, ils aiment toucher, répéter, bouger, imiter les plus grands, faire seul, apprendre.

 

L’environnement de la classe répond à ces besoins :

 

  • Le matériel est attrayant et permet l’erreur constructive, l'enfant peut s'auto-corriger.
  • Le matériel permet de développer et d'affiner les gestes de la vie quotidienne (vie pratique), ce qui motive l'enfant et le rend autonome.
  • Le matériel favorise le développement des 5 sens (développement sensoriel). Le fait de mieux appréhender le monde qui l'entoure, permet à l'enfant de renforcer sa confiance en soi.
  • L'espace est épuré, le matériel est disposé sur des étagères tout au long des murs. Les enfants peuvent travailler sur des tapis au sol ou sur des tables. Tout cela favorise la libre circulation.
  • Les enfants choisissent leur travail, ils peuvent le répéter autant de fois qu'ils le désirent. La seule règle à respecter : on ne peut prendre un travail que s'il a déjà été présenté par l'enseignant. Les enfants sont ainsi impliqués et deviennent acteurs de leurs apprentissages.
  • La mixité des âges responsabilise les plus grands et favorise l’imitation et la motivation d’apprendre des plus petits.

 

Dans ce contexte, l’enfant va pouvoir développer sa concentration et son autonomie, en allant à son propre rythme. Il sera alors prêt pour entrer dans les apprentissages fondamentaux. Il n’existe pas de cadre pour apprendre, le seul cadre existant concerne le respect, respect de soi, des autres, du matériel et de l’espace. L’enfant travaillera pour lui et non pour répondre à l’attente d’un adulte, il s’exercera dans ce qui lui semblera utile pour lui, et cela sans jugement, il pourra apprendre librement quelles que soient ses capacités et son appartenance sociale. Il aura envie de se dépasser, de conquérir le monde.

 

Le projet s’inscrit sur une durée minimale de 3 ans, ce qui permettra une évaluation de sa pertinence et une mesure réaliste de ses effets.

Le contexte réunionnais :


- un taux conséquent d’illettrisme ;

- de fortes inégalités sociales.

L'AMBIANCE DE LA CLASSE

Dans la classe les élèves ont à leur disposition du matériel disposé sur des plateaux individuels, permettant de travailler toutes les compétences du cycle 1. Le rangement du matériel respecte une progression cohérente des apprentissages.

La classe est divisée en espaces correspondant aux différents domaines d'apprentissage ci-dessous.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

L'enseignant présente aux élèves le matériel en fonction de leurs capacités et de leur intérêt. Au début l'enseignant les guide vers les étagères et les aide à choisir leur travail jusqu'à ce qu'ils soient capables de choisir seuls.

 

L'ambiance de la classe est la plupart du temps calme et sereine. Les enfants travaillent de manière autonome et concentrée.

Ils peuvent se passionner à un moment donné pour un travail particulier et le répéter de nombreuses fois. Cela répond très souvent à un besoin de se perfectionner ou d'acquérir une nouvelle compétence, jusqu'à ce qu'ils décident de passer à autre chose.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Pour une ambiance sereine, les adultes adoptent eux aussi une certaine attitude :

 

  • Se montrer discret, parler à voix basse et se déplacer calmement.
  • S'adresser aux enfants individuellement et se mettre à leur hauteur pour leur parler.
  • Ne pas déranger  l'enfant quand il est concentré, ni pour le corriger ni pour le féliciter.
  • Être bienveillant et patient.
  • Guider les élèves dans leur choix.
  • Éviter tout jugement.

 

Pour favoriser de véritables moments de concentration, le temps de travail est de 2h30 à 3h sans interruption.

Au bout de 1h30 de travail, on assiste souvent à une phase d'excitation plus ou moins forte, qui laisse place à une phase de travail plus intense.

 

Cette ambiance permet à chaque enfant de travailler à son rythme et selon ses besoins propres.

MATHÉMATIQUES

De l'approche des quantités jusqu'à la maîtrise de la numération.

DÉVELOPPEMENT SENSORIEL

Mieux appréhender la réalité et construire son esprit logique :

  1. Identifier et développer ses 5 sens.
  2. Affiner chacun de ses sens, percevoir les nuances et apprendre à les ordonner.

LANGAGE

Mieux parler, apprendre à lire et à écrire :

  1. Développer le langage oral.
  2. Construire le langage écrit.

VIE PRATIQUE

S'exercer à des gestes de la vie quotidienne :

  1. Pour les affiner, les maîtriser, les coordonner afin d'être autonome. 
  2. Pour susciter l'intérêt de l'enfant, afin de favoriser son attention et sa concentration.

MON PARCOURS

Enseignante depuis 15 ans dans l'Education Nationale, je me suis retrouvée dès le début de ma carrière avec les plus petits, dans une classe de village allant de la PS au CP. Puis je suis partie à l'île de la Réunion et je suis restée en maternelle.

 

J'ai pu constater que la plupart des élèves quittant la maternelle sans être entrés dans les pré-requis de la lecture, n'apprenaient pas à lire au CP.

Mais aussi, malgré les projets variés et motivants mis en place, certains élèves n'étaient jamais intéressés et n'entraient pas dans les apprentissages fondamentaux.

 

J'avais l'impression de ne pas réussir à proposer des activités adaptées aux besoins et aux intérêts des enfants d'âge pré scolaire.

 

C'est pourquoi, j'ai commencé à m'intéresser à d'autres pédagogies, dont celle de Maria Montessori.

J'ai lu "Pédagogie scientifique, tome 1" et ce livre a été une véritable révélation : il confirmait mes interrogations et apportait des réponses.

 

Suite à cette lecture, j'ai changé mes pratiques de classe, j'ai fabriqué du matériel, je me suis formée durant les vacances avec Agnès Putoud, l'association La Pédagogie Montessori Aujourd'hui.

Là, deuxième révélation, la rencontre du "vrai" matériel Montessori, qui est absolument extraordinaire, beau et intelligent. J'y ai appris, ou réappris mes pays d'Europe. De belles rencontres humaines également avec Agnès, Sandrine...

 

Suite à ces stages, sortie sur le net des films de Céline Alvarez , troisième révélation : C'est possible!

 

Je décide alors de proposer à l'équipe pédagogique de l'école d'ouvrir une classe de cycle d'inspiration Montessori, réunissant les 3 niveaux de maternelle: ça tombe bien, cela permet aux collègues de n'avoir plus que des niveaux simples. Tout le monde est d'accord, et la directrice en informe l'IEN. 

L'inspectrice, Mme Barroso, nous propose de nous rapprocher du CARDIE et de faire une demande de classe expérimentale, article 34. Aussitôt dit, le CARDIE est contacté, M. Chabernaud est rencontré, l'article 34 est renseigné, l'avis favorable de l'IEN y est accollé, le recteur autorise l'ouverture de cette classe...

 

...Et l'aventure peut commencer!

Grâce à ce statut officiel, la classe obtient de la part de la mairie de Saint Denis une subvention pour l'achat de matériel pédagogique spécifique, les murs de la classe sont repeints et des étagères sont construites et placées tout au long des murs.

De plus, j'ai fini par avoir la chance de travailler avec une atsem compétente et motivée, ce qui a pris du temps et a demandé de l'énergie.

Cette mise en place a pris un an, et a demandé de la persévérance.... et le contrat de l'atsem se termine en octobre 2015....

Service facile et gratuit

Je crée mon site